Entretien avec Tracie Morrow

Posted in: Evénements
Tags:

YHRI-HUMAN-RIGHTS-SUMMIT-T-

Le 26 août avait lieu à Genève, au sein de l’hôtel Président Wilson, le 8ème sommet annuel international des droits de l’homme organisé par l’ONG Youth for Human Rights International qui fêtait son 10ème anniversaire.

De nombreux délégués, membres de l’ONU ainsi qu’une trentaine de jeunes du monde entier étaient réunis pour discuter des droits humains. Le thème de ce sommet était de «Créer des leaders par l’éducation des droits de l’homme».

Durant trois jours, les jeunes mêlés aux délégués internationaux ont pu partager leurs expériences et travailler ensemble pour mieux sensibiliser les populations à la problématique des droits de l’homme.

Nous avons rencontré l’organisatrice de l’évènement, Tracie Morrow qui est aussi l’un des porte-paroles de Youth for Human Rights International.

Education Sans Frontière: Quels étaient les objectifs du sommet et ont-ils été atteints?

Tracie Morrow Les objectifs du sommet sont de rassembler des jeunes du monde entier qui sont passionnés par les droits de l’homme, de leur donner une chance d’apprendre par le contact avec les autres et des experts dans ce domaine. Ils retournent ainsi chez eux avec des outils et des plans pour multiplier leurs efforts de sensibilisation de la population aux droits de l’homme.

Absolument, ces objectifs ont été atteints. En réalité, je pense que ce fut le sommet le plus réussi à ce jour. Les jeunes délégués présents ont été inspirés pour être encore plus actifs dans la promotion des droits de l’homme dans leurs pays. Ils sont retournés chez eux avec de nouveaux outils pour améliorer la qualité de l’éducation aux droits de l’homme dans leurs pays et avec de grands plans d’expansion de leurs campagnes.

Education Sans Frontière: Pourquoi avoir choisi cette thématique pour le sommet 2011?

Tracie Morrow Youth for Human Rights International (YHRI) étant présente sur le terrain depuis 10 ans, nous avons observé des personnes qui ont commencé avec nous lorsqu’elles étaient jeunes et qui, en grandissant, sont devenues non seulement des adultes responsables qui respectent les droits de l’homme chez les autres, mais aussi des leaders dans leur communauté et les activités qu’ils prennent en charge. Nous avons donc vu que l’éducation des droits de l’homme nous permet vraiment de créer les leaders de demain.

Education Sans Frontière: Qu’est-ce qu’un leader pour vous et quelles sont les qualités qui doivent le définir?

Tracie Morrow Pour nous, un leader est une personne qui prend la responsabilité d’un secteur de vie et qui guide d’autres personnes dans leur activité. Un leader est quelqu’un qui incite et aide d’autres personnes à apporter leur contribution à la construction d’un monde meilleur.

Education Sans Frontière: Comment s’organise votre ONG à l’échelon international?

Tracie Morrow YHRI est une association à but non lucratif dont le siège se trouve à Los Angeles. Elle a été fondée en 2001 et comprend maintenant 258 groupes dans 63 pays. Le travail de YHRI est de guider et d’aider ces groupes qui collaborent ensemble et d’utiliser les media pour promouvoir leur travail.

Le but de YHRI est d’enseigner aux jeunes les droits de l’homme, plus particulièrement la Déclaration universelle des Droits de l’Homme (DUDH), de sorte qu’ils deviennent des militants de la tolérance et de la paix. Elle le fait par le biais des documents éducatifs sur les droits de l’homme qu’elle diffuse, dont le livret Les droits de l’homme, qu’est-ce que c’est ? qui consiste en une version simplifiée de la DUDH que tout enfant peut comprendre. YHRI a également réalisé une vidéo sur une musique hip hop, UNITED, qui promeut les droits de l’homme et qui a reçu 12 récompenses de festivals de films à travers le monde.

Du fait du succès de UNITED, YHRI a produit 30 spots d’information illustrant chacun des 30 articles de la DUDH, ainsi qu’un court métrage appelé « L’histoire des Droits de l’Homme ». Rien que l’année dernière, plus de 700 stations de télévision dans 84 pays ont diffusé les vidéos de YHRI.

Encouragés par les Sommets internationaux des droits de l’homme, les jeunes délégués sont rentrés chez eux ces deux dernières années pour organiser une Marche Internationale pour les Droits de l’Homme le 10 Décembre, en reconnaissance de la Journée des droits de l’homme. L’année dernière, 63 marches ont été mises sur pied dans 27 pays avec la participation de plus de 20 000 personnes.

Education Sans Frontière: En formant des leaders par l’éducation des droits de l’homme, quels sont vos attentes? (Ici, on vous invite à parler de l’impact des leaders sur les états, et du futur possible qu’ils amèneront)

Tracie Morrow Nous nous attendons à ce que ces jeunes amènent d’autres personnes à promouvoir et protéger les droits de l’homme et deviennent ainsi des leaders. Par leurs actions, ils peuvent aider à créer un avenir meilleur pour leurs communautés, leurs familles et leurs amis. Nous recherchons des personnes qui deviendront des leaders à tous les niveaux. Certains de ces jeunes sont passés du statut d’étudiant sans plan pour leur avenir à celui d’étudiant dans une faculté de droit qui veulent apporter un changement dans le monde. Nous avons connu d’autres jeunes de retour du sommet qui sont allés parler au Président et au Premier Ministre de leur pays sur la façon de mettre en place l’éducation aux droits de l’homme auprès de leurs concitoyens. D’autres sont retournés chez eux pour enseigner les droits de l’homme dans leur école ou aux membres de leur famille. Qu’ils agissent localement ou dans tout le pays, ce sont des leaders qui ont un impact sur ce monde à travers leurs actions.

Education Sans Frontière: Les révolutions arabes ont été menées par des jeunes. Ne pensez-vous pas que l’ouverture de ces pays pourrait être une opportunité pour y enseigner les droits de l’homme?

Tracie Morrow Il est opportun d’enseigner les droits de l’homme à tout moment. Dans toutes les parties du monde, les jeunes ont besoin d’apprendre leurs droits en tant qu’êtres humains, peu importe ce qui s’y passe politiquement. Même dans les pays du premier monde, il y a beaucoup de problèmes liés aux droits de l’homme et il est important que nous touchions toutes les régions, y compris les pays arabes, en particulier en cette période de changement.


Education Sans Frontière: Parlant de l’éducation des droits humains à travers le monde, quel est le souhait le plus ardent de votre ONG vis-à-vis des Etats?

Tracie Morrow souhait est que l’éducation aux droits de l’homme fasse automatiquement et obligatoirement partie de l’éducation de tous les enfants.

1 Comments for : Entretien avec Tracie Morrow
  1. Me faire une proposition de correspondance

Comments are closed.

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options