Témoignages – Mars 2008

Posted in: Témoignages
Tags:

Pour un lendemain meilleur
Par German Silveira Accuosto

accuosto Je suis né en 1972 à Montevideo. A un an je commençais déjà à donner les premiers coups de pied au ballon lorsqu’une dictature militaire s’installa dans mon pays, comme dans plusieurs autres pays du sud de l’Amérique.
Il faut dire que j’ai passé les 12 premières années de ma vie à jouer dans des conditions plus ou moins « répressives » et qui sait ! Si j’avais eu plus de liberté, peut être aurais-je pu arriver a faire les merveilles de Zizou…?

Mes parents ont décidé alors de me donner la meilleure éducation possible. C’était le seul moyen de combattre l’obscurité de l’époque. Ils m’ont inscrit au Lycée Français de Montevideo, où j’ai suivi mes études primaires et secondaires. Sans doute ces années ont marqué toute ma vie et si je fais maintenant un master à l’université de Genève c’est grâce à cette décision prise par mes parents il y a plus de trente ans. Curieux.

Pendant les années de l’école primaire et les premières années de lycée je me rappelle d’un personnage sinistre (Monsieur Pereda) qui venait faire l’inspection des uniformes et des cheveux. Le jour où on annonçait sa visite on devait se comporter correctement en classe, avoir les cheveux courts et les souliers bien lustrés. On dit « se comporter militairement correct ». « Hoy viene Pereda » (Pereda arrive aujourd’hui) était le commentaire dans les couloirs et cela nous suffisait pour tout comprendre. Bien que Français, le Lycée n’était pas exempté de ces ridicules inspections.

C’est aussi au Lycée Français que j’ai connu mes grands amis, avec lesquels je continue à jouer au foot et à manger des « asados » (de la « vrai » viande au barbecue). Ce sont eux les parents de mes filleuls et ils seront les parrains des mes futurs enfants. L’amitié occupe en Uruguay la place que la religion occupe dans d’autres pays du monde.

Apres les études de baccalauréat j’ai obtenu une Licence en Communication Sociale ce qui m’a donné la possibilité de travailler pendant presque 10 ans comme concepteur rédacteur dans différentes agences de publicité, toujours dans mon pays. Un jour j’ai pensé à mon futur dans une agence et je me suis dit : « tu dois recommencer à étudier ».
Suite à cette décision (et celle de mes parents il y a plus de trente ans) j’ai fait une demande de bourse et voici que je me retrouve en train de faire un Master en Communication à l’Université de Genève. Il y a quelques mois mon frère Federico et sa femme Veronica ont eu leur première fille, Josefina. Je suis vraiment très content car ma nièce va grandir et recevoir une éducation dans un pays qui pays qui est maintenant libre.

1 Comments for : Témoignages – Mars 2008
  1. Thanks for shrinag. What a pleasure to read!

Comments are closed.

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options