Projet Burundi

Posted in: Projets, Projets Réalisés
Tags:

Scolarisation d’enfants du niveau secondaire au Burundi

1. Contexte et Justification du projet

Les fonds qui ont été mis à la disposition pour aider des enfants démunis ont été donnés à des enfants démunis de la commune urbaine de Musaga

Pourquoi ce choix?
Au départ de nos discussions, il avait été convenu que l’association vienne en aide aux enfants du niveau primaire. Une semaine avant la rentrée scolaire, le Président de la République a accordé la gratuité de l’enseignement à tous les enfants fréquentant l’école primaire alors que ceux qui sont déjà au niveau du secondaire éprouvent beaucoup de difficultés.
Nous avons alors opté d’orienter cette aide à des élèves qui sont démunis et qui sont déjà au niveau de l’école secondaire et qui par conséquent ne bénéficient pas de la nouvelle mesure.

Ces enfants ont été identifiés avec la collaboration d’une association pour la promotion de la jeune fille burundaise, (APFB), une association de jeunes filles qui parmi ses objectifs travaille pour la promotion de la jeune fille burundaise et qui aident les plus démunies, sur la base de leurs résultats scolaires. Nous avons tenus à prendre ceux qui avaient mieux travaillé que les autres étant donné le nombre élevé de ceux qui sont incapables d’aller à l’école.

Pourquoi le choix de la commune Musaga?

La commune de Musaga est située à la périphérie de la ville de Bujumbura. Depuis la crise de 1993 où elle a accueilli des déplacés venant des villages environnants surtout des femmes et des enfants qui ont quitté leur village suite aux massacres qui ont eu lieu dans certaines localités du pays et qui visaient en premier lieu les hommes et les garçons ce qui explique la présence de beaucoup de veuves. Elles sont venues s’installer dans cette commune périphérique de la ville de Bujumbura.

Cette commune a donc une population de déplacés de guerre, pauvre et démunie, avec un taux de chômage très élevé De plus la détérioration des conditions économiques qui dure depuis plus de 13ans ne permet pas à cette population de scolariser ses enfants

Le nombre d’orphelin de guerre continue à augmenter, Actuellement la commune est classée parmi les communes les plus touchées de la Ville de Bujumbura avec une population démunie et des enfants non scolarisés. La récente mesure prise par le gouvernement du Burundi de scolariser gratuitement les enfants au primaire permet à ces parents d’inscrire leur enfants à l’école primaire, mais ils sont obligées d’arrêter les études à la fin du primaire, faute de trouver des moyens pour payer leurs études

Certains enfants sont devenus des chef de famille à la suite du décès de leur parents, d’autres vivent avec une maman veuve et malade et sont obligés d’arrêter les études alors qu’ils ont les résultats requis pour les poursuivre parce qu’ils sont incapables de payer les frais de scolarité.

2. Liste des enfants qui ont bénéficié de l’appui:

  1. NGENDAKUMANA Euphémie qui est âgée de 16ans, orpheline de père et sa mère était cultivatrice ; originaire de la Province de Bubanza, elle a quitté sa région à cause des attaques rebelles et s’est retrouvée avec ses sept frères et soeurs en Ville sans aucune source de revenu. Elle a été obligée d’abandonner et d’annuler son année scolaire. Heureusement les fonds reçu lui ont permis de reprendre l’école et de réintégrer sa classe de 9 eme (5 eme Moderne) pour l’année scolaire 2006 – 2007.
  2. NTAKIRUTIMANA Armand est âgé de 15 ans, orphelin de père avec une mère HIV positive, il a la charge de quatre frères et sœurs. Ils habitent une maison prêtée par un centre d’accueil de la Commune de Musaga « Centre Wallis » et vivent d’un petit commerce ténu. L’année dernière sa mère est tombée gravement malade ce qui a obligé Armand, qui est l’aîné de la famille, à abandonner l’école pour continuer le petit commerce de sa maman (vente de bière) pour nourrir ses frères et sœurs, il ne pouvait plus se permettre de payer les frais scolaires alors qu’il avait réussi la 7 eme année. (première année du secondaire).
  3. NGARURA Angelo est âgé de 16 ans, orphelin de père depuis les attaques de la commune de Musaga de 2003, il habite une maison prêtée par le centre d’accueil de Musaga « Centre Wallis » parce leur maison a été détruite et la mère n’a pas de moyens pour la reconstruire. Il a trois frères et il a réussi la 7 eme au lycée municipal de Musaga. La personne qui avait accepté de lui payer les frais scolaires depuis la mort de son père lui avait dit qu’elle n’était plus en mesure de continuer à assurer sa scolarisation.
  4. NDAGIJIMANA Ghyslaine, une fille âgée de 20ans, qui a perdu son père lors des attaques de Juillet 2005 dans la commune de Musaga, elle été violée au moment des attaques et est tombée enceinte. A cause de cette grossesse, elle a été obligée d’abandonner l’école pour s’occuper de sa fille mais elle veut reprendre l’école puisque sa mère peut s’occupe de sa petite fille.
  5. NDAYIZEYE Gilbert: C’est un garçon âgé de 17ans qui a perdu 7 frères et sœurs pendant la guerre. Il habite avec son père qui a perdu le bras droit lors d’une attaque aux grenades dans leur ancienne commune.
  6. INAMUGISHA Eva: C’est une fille âgée de 15 ans qui n’a plus ses parents et qu a été accueillie par une tante qui est aussi démunie. Elle a la charge d’une famille nombreuse et incapable de payer les frais de scolarisation de sa nièce.
  7. BUSABE Doriane: Agée de 17 ans, elle est chef de ménage depuis que ses deux parents ont été tués lors d’une attaque de rebelle dans sa commune d’origine. Elle vit avec ses trois frères et elle est obligée de faire de petits travaux comme domestique pour nourrir ses frères et sœurs et n’a plus d e moyens pour payer ses études.
  8. IRADUKUNDA Divine: Agée de 15 ans, elle vit avec sa mère, une séropositive malade et sans revenu.
  9. NZEYIMANA Yves: Agé de 16ans, il est l’ainé d’une famille de 4 enfants. Ils sont orphelins et vivent grâce à l’aide de bienfaiteurs. Sa scolarité est devenue problématique.
1 Comments for : Projet Burundi
    • Achille Philipp
    • juillet 1, 2008

    Hello,

    I am very happy to hear about education sans frontière. I totally support your objective which is to support children to pursue their academics career.

    Also, I really like the way you help individually and directly because everyone has his own story.

    I would like to know if there is a way of supporting you guys because i want to be part of the action.

    God bless

Comments are closed.

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options