Evénements – Mai 2007

Posted in: Evénements
Tags:

A la découverte des séjours linguistiques à l’étranger
(Du Canada, Thierry Dime Bolla)

Jon Barrett

Ce mois-ci, la rédaction d’Education Sans Frontière s’est intéressée à l’apprentissage des langues et plus particulièrement à l’anglais. En effet, plus de 700 millions de personnes parlent anglais dans le monde. Or c’est la langue maternelle de moins de la moitié d’entre elles.
Elle est considérée par le plus grand nombre, comme la langue internationale dans le milieu des affaires, de la science, de la politique et de la culture. C’est la clé de la communication dans plusieurs domaines. Son apprentissage est par conséquent devenu indispensable de nos jours.
A l’étranger, l’anglais sert le plus souvent de langue de communication entre personnes issues de pays différents. Cette langue est toutefois considérée, à tort, comme une langue facile. S’il est vrai que sa grammaire est simple, elle reste néanmoins mal maîtrisée par nombre de locuteurs qui ont ainsi l’impression de « connaître l’anglais », alors que ses finesses leur échappent. Afin d’en savoir un peu plus, nous sommes allés au Canada rencontrer Jon Barrett, directeur de l’une des plus grandes écoles de langues dans le monde.

Merci Jon de nous recevoir ici au Canada. Tout d’abord nous aimerions savoir si la pensée selon laquelle l’anglais est une « langue facile » est vraie ?

C’est une bonne question. J’ai personnellement une bonne connaissance du russe, de l’allemand, de l’espagnol, du portugais, ainsi que quelques notions en français et je peux dire que toutes ces langues ont une grammaire plus complexe que l’anglais. Je pense que l’anglais est une langue assez facile à apprendre au niveau élémentaire et n’exige pas trop de temps pour pouvoir communiquer ; mais comme dans toute langue, pour mieux la maîtriser, il faut beaucoup de temps.

Je ne crois pas non plus qu’on puisse dire qu’une langue est nécessairement plus difficile qu’une autre; cela dépend souvent de sa propre langue maternelle. Par exemple, ce sera assez facile si ta langue maternelle est le polonais ou le russe de même que l’espagnol ne sera pas trop difficile pour un italien, alors que si tu parles l’anglais, le néerlandais, l’allemand ou le suédois ne seront pas trop difficile à apprendre, etc…

Je pense également que l’anglais est une langue assez difficile à prononcer de la même manière qu’une personne qui l’a comme langue maternelle ; mais comme il y a une grande variété d’accents chez les anglophones, les personnes de langues maternelles anglaises ont souvent pris l’habitude de s’ouvrir aux différents accents étrangers. Par conséquent, ne soyez pas timide.

Jon Barrett

Revenons maintenant à votre école. Depuis quelques années vous êtes à la tête de l’EF Vancouver (Canada), pourriez-vous nous présenter brièvement l’EF ?

EF est la plus grande école privée de langues dans le monde et nous avons beaucoup de succursales. La branche de l’école internationale de langue est juste une partie de cette organisation. Par exemple, nous organisons des tours pour les nord américains qui aimeraient visiter et connaître d’autres parties du monde. Nous donnons également des cours d’espagnol, de français, d’allemand, d’italien, de chinois et de russe. Et ici, EF Vancouver (Canada) est l’une des meilleures écoles internationales de la ville.

Quel est selon vous le meilleur moyen d’apprendre une langue et plus particulièrement l’anglais ?

La meilleure façon d’apprendre une langue est de la parler et de “la vivre”. Bien sur, il est nécessaire de connaître la grammaire mais le plus important est de ne pas être timide, de sortir et de pratiquer ce que l’on a appris. Ne perdez pas cette précieuse opportunité que vous avez pendant que vous êtes à Vancouver. Parlez et utilisez l’anglais partout ou vous le pouvez, même avec vos amis qui parlent la même langue que vous. Vous n’aurez plus jamais une aussi belle opportunité.

La méthode EF est-elle différente de celles des autres écoles de langue ?

Oui, nous croyons en une méthode d’enseignement équilibré de l’anglais. C’est pourquoi nous offrons un mélange de cours de grammaire et de communication comme base, mais également des cours de laboratoire en ligne et d’intérêts spécifiques où l’étudiant peut se focaliser sur un domaine particulier.

Jon Barrett

Comment améliorer son anglais à l’extérieur de la salle de classe ?

Parler, parler, parler, toujours parler! Lire et regarder des films et la télévision en anglais sont également de bons moyens pour s’améliorer et apprendre davantage de vocabulaire.

Quels résultats espérer de vos cours ?

L’étudiant moyen peut en principe passer au niveau supérieur au bout de 3 mois ; mais même après quelques semaines de cours on pourra observer une amélioration dans la manière de parler et d’écrire l’anglais spécialement si la personne pratique l’anglais à l’extérieur de la salle de classe.

En Europe par exemple, apprendre l’anglais est une tendance populaire parmi les jeunes. Or l’acquisition d’une seconde langue exige du temps, de l’effort et un certain budget. Que pourriez-vous conseiller aux personnes à faible revenu qui ne peuvent se permettre un séjour linguistique à l’étranger mais qui désirent toutefois apprendre l’anglais efficacement et rapidement?

Je recommanderais à ces étudiants de prendre des cours d’anglais dans leur pays de résidence; de lire le plus possible en anglais et de regarder la télévision et des films en anglais.

Jon Barrett

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options